Témoignage de Louise H. (étudiante en 2010-2016)

Des Lettres classiques à l’enseignement du français en Suisse germanophone…

Quel métier occupez-vous actuellement ?

Professeure de français langue seconde en Suisse germanophone depuis octobre 2023.

Années de vos études au sein du Département de Lettres Classiques et diplômes obtenus :

2010-2016 : Licence / Master Recherche / Agrégation.

Pour quelles raisons aviez-vous choisi de faire des études de lettres classiques ? Aviez-vous déjà pratiqué le latin et/ou le grec auparavant ?

J’ai étudié le latin dès la 5e, mais c’est en classe préparatoire littéraire que je me suis vraiment découvert un réel attrait pour cette langue, à tel point qu’au moment de passer de la classe prépa à l’université, j’ai préféré « redoubler » en licence 2 (L2) de Lettres classiques plutôt que d’entrer directement en licence 3 (L3) de Lettres Modernes. Je ne m’imaginais pas « abandonner » le latin au rang de matière secondaire. Je n’avais jamais fait de grec, d’où l’impossibilité d’aller directement en L3 de Lettres classiques, mais j’étais très motivée pour apprendre les premières bases en autonomie et intégrer la L2 de Lettres classiques. Et cela a très bien fonctionné !

Qu’est-ce qui vous a particulièrement intéressée dans vos études de lettres classiques ? Quels souvenirs avez-vous conservés de vos conditions d’étude au sein du Département de lettres classiques ?

J’ai adoré pouvoir étudier à la fois des œuvres françaises modernes et contemporaines et des œuvres latines et grecques, dans leur version originale. C’était très enrichissant et cela me donnait vraiment l’impression de comprendre d’où venait notre littérature et notre langue. J’avais définitivement l’impression d’avoir un plus par rapport aux étudiants de lettres modernes. Au niveau des conditions d’étude également, puisque à côté des cours en commun avec les lettres modernes, où nous étions parfois très nombreux, nous, lettres classiques, bénéficiions de cours en plus petit nombre avec des professeurs qui nous connaissaient, nous suivaient et nous soutenaient dans notre parcours universitaire.

Quel a été votre parcours, universitaire et professionnel, après vos études de lettres classiques ?

Je suis devenue professeure agrégée de lettres classiques. Après avoir obtenu l’agrégation de Lettres classiques en 2016, j’ai effectué mon année de stage au lycée de Segré (49) puis j’ai été titularisée au collège d’Ancenis (44) où j’ai enseigné pendant 4 ans. En parallèle, je donnais aussi des cours de grammaire latine et grecque à l’université de Nantes. J’ai ensuite enseigné un an au collège de Varade (44) avant de demander une disponibilité pour convenance personnelle pour pouvoir m’installer en Suisse, où j’enseigne désormais le français à de jeunes adultes germanophones.

Que vous ont apporté vos études de lettres classiques dans votre parcours professionnel ou dans votre poursuite d’études ?

Le fait d’avoir passé l’agrégation de lettres classiques plutôt que de lettres modernes m’a permis par la suite d’enseigner à la fois le français, le latin et le grec. J’ai apprécié cette diversité qui me permettait d’explorer des approches pédagogiques plus variées, grâce notamment au cours de civilisation latine et grecque qui s’approche plus du cours d’histoire. Le rapport aux élèves était également différent en cours de latin et grec puisque il s’agissait souvent de cours en plus petit groupe et avec des élèves ayant choisi d’être là. Enfin, d’un point de vue plus personnel, le fait d’avoir étudié le latin et le grec me permet d’apprendre des langues étrangères plus facilement : j’ai appris de manière quasi autonome l’italien et l’allemand (dont je comprends parfaitement le système grammatical à déclinaison contrairement à beaucoup de Français pour lesquels cela reste un grand mystère ! 😉 )


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Déborah Boijoux (1 janvier 2024). Témoignage de Louise H. (étudiante en 2010-2016). Les Lettres classiques à Nantes Université. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vsv2


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search